jeudi 20 novembre 2014

Permettre

Billet rédigé par Dominique Jonkers, traducteur financier, www.jonkersandpartners.com. D'autres billets disponibles ici.

Ceux qui ont déjà assisté à un de mes ateliers de traduction savent à quel point j'exècre le recours excessif au verbe « permettre ».

Je vais préciser mon propos. Ce qui m’ennuie, c’est l'omniprésence de propositions structurées comme suit :

[Sujet inanimé ou abstrait] + [permet de + infinitif]
Animisme + périphrase, ou « insult added to injury ».

À l’écrit, c’est un symptôme de paresse intellectuelle pour lequel j’ai peu de patience.

Je lis à l’instant dans un canard local : « L’exposition permet aux visiteurs de pénétrer dans la volière (…) ».

Imaginez-vous une exposition qui interdise l’accès à son propre espace d’exposition ! Absurde, non ?

Dans le monde du marketing, la tentation est omniprésente. Les « allow » et les « enable » pullulent en anglais. Il faut absolument donner au client l'impression qu'il dispose soudain de facultés supplémentaires ou de droits nouveaux. Donc il faut lui « permettre » des tas de choses.

Mais alors, faut-il jeter « permettre » aux oubliettes ? Non, bien sûr.
Mais chaque fois que l'expression me vient au bout des doigts, je m'ingénie à la remplacer par un verbe unique et évocateur.

Je picore au hasard sur Internet :

- La fenêtre permet à la lumière de rentrer dans la pièce.
Non, elle laisse entrer la lumière.

- Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés
Non. Le dictionnaire des synonymes facilite la recherche de termes plus adaptés
.
- L’application permet de télécharger des films.
Non, elle sert à télécharger des films - ou elle les télécharge.

- Manger local et de saison permet de consommer durable (sic)
Non, manger local et de saison, *c’est* consommer durable (resic).

- Ma foi me permet de tenir le coup.
Non, ma foi m’aide à tenir le coup.

- Les Français ont l'impression que seule la corruption permet de réussir.
Non. Que seule la corruption paie.

- une nouvelle application qui permet de savoir...
Non, une nouvelle application qui avertit/prévient/informe/alerte...

- réduire les apports en sel permet de sauver des vies.
Non, réduire les apports en sel sauve des vies. 

- Ce plan incliné permet aux fauteuils roulants de pénétrer dans l’immeuble.
Non, il facilite l’accès à l’immeuble 

- Quel autre courtier que X permet de passer des ordres jusqu’à…
Quel autre courtier que X accepte des ordres… 

- ce nouvel accessoire permet à l'appareil de fonctionner comme un détecteur de chaleur
Ce nouvel accessoire fait de l’appareil un [il transforme l’appareil en] détecteur de chaleur

Dans 9 cas sur 10, voire davantage, vous remplacerez avantageusement « permettre de + infinitif » par un verbe unique, porteur de sens - j’ai envie de dire : « savoureux ».

Tentez le coup ! Vous aurez souvent le mot sur le bout de la langue, il vous échappera parfois, mais c’est un exercice d’enrichissement du vocabulaire à la fois agréable et instructif. Mieux que le sudoku.

1 commentaire:

  1. jean-paul deshayes21 novembre 2014 à 19:19

    Un excellent article qui nous permettra de... pardon... qui nous aidera à trouver le mot juste !

    RépondreSupprimer